jeudi 26 février 2009

Montessori, de l'amour et du bons sens...



On reproche souvent aux écoles Montessori d'être trop chères et de n'être fréquentées que par un trop petit nombre d'enfants... privilégiés.... ou au matériel d'être très inabordable...
Il est vrai que bien des choses changeraient si un plus grand nombre d'enfants pouvaient grandir et s'épanouir en suivant les préceptes développés par Maria Montessori.
Pourtant, beaucoup de personnes, tentent de mettre en place cette pédagogie auprès des enfants qui ne pourraient y avoir accès en dehors du circuit "écoles privées"...

Je pense ainsi à cette éducatrice Montessori japonaise dont j'avais écouté le discours lors du congrès Montessori international de 2001 à Paris, qui a travaillé sur cette approche éducative avec des enfants de camps de réfugiés cambodgiens en Thaïlande, ou encore à ces religieuses africaines qui lors du même congrès avaient présenté leur école... et tout leur matériel fabriqué à la main avec des matériaux de récupération!

J'ai aussi une immense admiration pour les enseignantes d'une école maternelle publique de Versailles, qui, bien que n'ayant suivi aucune formation, ont mis en place des ateliers Montessori dans leur école, qui ont suscité un vif intérêt auprès de leur Inspection. Fort de cette réussite, elles ont poursuivi leur réflexion avec les classes de CP, CE1 qui continuent le travail et les ateliers Montessori!
Je pense aussi à Céline, qui plutôt que se payer un joli voyage pendant les grandes vacances... a préféré acheter du matériel Montessori pour sa classe de maternelle... Bien avant sa formation (on croise les doigts!!), elle a su intuitivement mettre en place un nouvel environnement pour faire grandir autrement les petits enfants de sa classe.... Dommage qu'elle soit un peu loin, mes 2 loulous auraient été ravis de "graviter" dans son univers!

Alors, oui c'est vrai, l'image des écoles Montessori en France est donnée souvent uniquement par cet aspect financier et élitiste...
Mais je persiste à croire qu'au delà de cette pédagogie, c'est avant tout une question de bon sens et d'humanité, un regard juste et bienveillant sur l'enfant et ses capacités, regard que possèdent beaucoup d'enseignants, d'éducateurs, de parents, qui ont parfois un esprit plus montessorien que ne l'auraient certains éducateurs ayant suivi une formation!

Chacun peut, s'il adhère à cette pensée pédagogique, mettre en place des choses merveilleuses avec les enfants. 
Posséder le matériel Montessori devient alors secondaire... et peu utile si il on l'utilise d'une manière didactique avec l'enfant...

5 commentaires:

Princesse Petit Pois a dit…

Où as tu trouvé ces si belles photos?
Princesse Petit Pois

Mes2a a dit…

Bonjour, je viens de découvrir ton blog par hasard. J'habite en Allemagne depuis presque 7 mois et j'ai mon petit garçon de 4 an qui est dans une école à pédagogie Montessori. Mon fils est vraiment épanoui, il sait parler en public sans avoir peur. Cette culture de l'enfant me plait beaucoup et j'ai l'impression qu'elle est très développée ici en Allemagne. Merci pour ton blog

floflo a dit…

moi la recup je connais depuis des années et en plus cela pousse à la créativitée avec les enfants,cette methode à laquelle tu fait référence ,je ne connaissais pas?merci!

Vanessa a dit…

Le problème est cet aspect didactique... j'ai vraiment peur de passer à côté de l'esprit... avant même d'avoir vraiment débuté. Je voulais faire une formation sur Paris (à l'association)... pour des raisons de timing j'ai du me résoudre à ne considérer qu'une semaine, avec envie d'aller plus loin.

Magda des Ateliers l Envol a dit…

Bravo...! :-))
C'est tout cela ,entre autres ,que je tente de communiquer aux personnes intéressées parfois trop fascinées par les matériels... J'ai eu l'occasion de donner une conférence récemment , elle portait sur "Montessori ,un état d'esprit avant tout" , et j'y disais entre autres ce que tu écris . Je suis persuadée que la bienveillance ,le respect , une belle ambiance et d'autres piliers peuvent créer déjà l'essentiel même sans les matériels...Ils viennent ensuite... :-) Bravo pour ce travail en classe publique et merci de ce partage !