lundi 13 avril 2009

Scratch génération...



Qui n'a pas entendu la maîtresse de son enfant lui dire qu'à l'école maternelle, votre enfant ne devait porter que des chaussures à "scratch"?
Bon d'accord, quand ils sont petits, c'est super pratique, très vites autonomes avec leurs baskets... Et puis, je sais, pour l'avoir vécu, qu'avoir 25x2 pieds à lacer avant la récré qui ne dure que 20 minutes, ça voudrait souvent dire que le dernier pauv' loulou n'aurait plus que 2 minutes pour faire son tunnel dans le bac à sable!

Quel dommage pour les écoles de ne pas être plus équipées en cadres de boutonnages, cadres à glissière, à pressions, etc...!

Chez nous, en ce moment, c'est le festival des boucles!

6 commentaires:

Vanessa a dit…

Oui, je vais m'y mettre, à fabriquer ces cadres... c'est tellement mieux pour justement leur autonomie réelle!

kabailly a dit…

c'est une idée géniale !
Ulysse n'a su faire ses lacets que l'année derniere et encore il utilise une technique bien à lui .
bonne semaine
bises
karine

Anonyme a dit…

Solution proposée dans le B.O 27-Q-009:
-une moitié de classe assise, référentiels nouants défaits
-l'autre moitié nouant les référentiels.
On improvise ainsi un cadre de nouage .
Option possible, afin de s'assurer un taux de réussite optimal avant les évaluations de fin de grande section: le dernier élève à finir la tâche et son binôme font les lacets du Professeur des Ecoles. Si celui/celle-ci ne porte pas de chaussures à lacets, les élèves en question sont privés de récréation.
Les élèves intègrent ainsi les notions de solidarité, d'entraide, d'autonomie et de respect de l'adulte dans un cadre pédagogique qui les aide à grandir.

Shlomo Rabinowitz, Maître Formateur IUFM Docteur en Science de l'Education

Aline a dit…

Ah, quelle joie d'avoir votre modeste contribution à ma douloureuse réflexion, cher maître.
Votre ouverture d'esprit pédagogique sera toujours pour moi LA véritable référence...

Anonyme a dit…

Notre contribution, chère collègue, n'a rien de"modeste". Les textes sont ainsi et chacun d'entre nous se doit de les appliquer, de les faire appliquer en ce qui me concerne. Nous sommes tous responsable d'une partie de ce magnifique édifice qu'est l'Education Nationale et ma contribution au projet républicain de réussite pour tous consiste à viser l'excellence et à remettre sur le droit chemin les brebis égarées.

Shlomo Rabinowitz, MFIUFM-DSE-IEN.

thaoser a dit…

et oui ici c'est basket à scratch...
faudrait ptetre que je commence à voir ça...
enfin corentin ne veut déjà pas mettre ses baskets...